Vœu national pour la France

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Home
Prières


Consécration personnelle au Sacré-Cœur

Envoyer Imprimer PDF

Consécrations au Sacré-Cœur de Jésus



Première consécration de sainte Marguerite-Marie


Je N... N... me donne et consacre au Sacré-Cœur de notre Seigneur Jésus-Christ, en ma personne et ma vie, mes actions, peines et souffrances, pour ne plus vouloir me servir d'aucune partie de mon être que pour l'honorer, aimer et le glorifier.

C'est ici ma volonté irrévocable que d'être tout à lui et de faire tout pour son amour, en renonçant de tout mon cœur à tout ce qui lui pourrait déplaire. Je vous prends donc, ô Sacré-Cœur, pour l'unique objet de mon amour, le protecteur de ma vie, l'assurance de mon salut, le remède de ma fragilité et de mon inconstance, le réparateur de tous les défauts de ma vie, et mon asile assuré à l'heure de ma mort.

Soyez donc, ô Cœur de bonté, ma justification envers Dieu votre Père, et détournez de moi les traits de sa juste colère. O Cœur d'amour je mets toute ma confiance en vous, car je crains tout de ma malice et de ma faiblesse, mais j'espère tout de votre bonté. Consommez donc en moi tout ce qui vous peut déplaire ou résister, que votre pur amour vous imprime si avant dans mon cœur  que jamais je ne vous puisse oublier, ni être séparé de vous, que je conjure, par toutes vos bontés, que mon nom soit écrit en vous, puisque je veux faire consister tout mon bonheur et toute ma gloire à vivre et à mourir en qualité de votre esclave.

(Indulgence de 3 ans, chaque fois ; plénière, une fois par mois, aux conditions habituelles, pour la récitation quotidienne.)


Consécration du genre humain au Christ, Rédempteur et Roi


Très doux Jésus, Rédempteur du genre humain, jetez un regard  sur nous, qui sommes humblement prosternés devant votre autel. Nous sommes à vous, nous voulons être à vous ; et, afin de vous être plus étroitement unis, voici que, en ce jour, chacun de nous se consacre spontanément à votre Sacré-Cœur. Beaucoup ne vous ont jamais connu ; beaucoup ont méprisé vos commandements et vous ont renié.

Miséricordieux Jésus, ayez pitié des uns et des outres et ramenez-les tous à votre Sacré-Cœur. Seigneur, soyez le Roi non seulement des fidèles qui ne se sont jamais éloignés de vous, mais aussi des enfants prodigues qui vous ont abandonné ; faites qu'ils rentrent bientôt dans la maison paternelle pour qu'ils ne périssent pas de misère et de faim.

Soyez le Roi de ceux qui vivent dans l'erreur ou que la discorde a séparés de vous ; ramenez-les au port de la vérité et à l'unité de la foi, afin que bientôt il n'y ait plus qu'un seul troupeau et qu'un seul pasteur. Soyez le Roi de tous ceux qui sont encore égarés dans les ténèbres de l'idolâtrie ou de l'islamisme, et ne refusez pas de les attirer tous à la lumière de votre royaume. Regardez enfin avec miséricorde les enfants de ce peuple qui fut jadis votre préféré ; que sur eux aussi descende, mais aujourd'hui
en baptême de vie et de rédemption, le Sang qu'autrefois ils appelaient sur leur têtes.

Accordez, Seigneur, à votre Église une liberté sûre et sans entraves ; accordez à tous les peuples l'ordre et la paix ; faites que, d'un pôle du monde à l'autre une seule voix retentisse : Loué soit le Divin Cœur qui nos a acquis le salut, à lui honneur et gloire dans les siècles. Ainsi soit-il.

(Indulgences :  1.- a) 5 ans, chaque fois ; b) plénière, une fois le mois, aux conditions ordinaires,
pour la récitation quotidienne.

2.- a) 7 ans ; b) plénière, moyennant la confession et la communion, à tous les fidèles qui, en la fête du Christ-Roi, dans une église ou même dans un oratoire semi-public (pour ceux qui s'y réunissent légitimement), assistent à cette consécration, précédée ou suivie des Litanies du Sacré-Cœur, avec exposition solennelle du Très Saint Sacrement.)


Vœu de consécration de Louis XVI


Source : P. Victor Allet, S.J., La France et le Sacré-Cœur, 1889, réédition Editions Pays & Terroirs, 1996, pp. 278-280


Vous voyez, ô mon Dieu ! toutes les plaies qui déchirent mon cœur, et la profondeur de l’abîme dans lequel je suis tombé. Des maux sans nombre m’environnent de toutes parts. A mes malheurs personnels et à ceux de ma famille, qui sont affreux, se joignent pour accabler mon âme, ceux qui couvrent la face du royaume. Les cris de tous les infortunés, les gémissements de la religion opprimée retentissent à mes oreilles, et une voix intérieure m’avertit encore que peut-être votre justice me reproche toutes ces calamités, parce que, dans les jours de ma puissance, je n’ai pas réprimé la licence du peuple et l’irréligion, qui en sont les principales sources ; parce que j’ai fourni moi-même des armes à l’hérésie qui triomphe, en la favorisant par des lois qui ont doublé ses forces et lui ont donné l’audace de tout oser.

Je n’aurai pas la témérité, ô mon Dieu ! de me justifier devant vous ; mais  vous savez que mon cœur a toujours été soumis à la foi et aux règles des mœurs ; mes fautes sont le fruit de ma faiblesse et semblent dignes de votre grande miséricorde. Vous avez pardonné au roi David, qui avait été cause que vos ennemis avaient blasphémé contre vous ; au roi Manassès, qui avait entraîné son peuple dans l’idolâtrie. Désarmé par leur pénitence, vous les avez rétabli l’un et l’autre sur le trône de Juda ; vous les avez fait régner avec paix et gloire. Seriez-vous inexorable aujourd’hui pour un fils de saint Louis, qui prend ces rois pénitents pour modèles, et qui, à leur exemple, désire réparer ses fautes et devenir un roi selon votre cœur ? O Jésus-Christ ! divin Rédempteur de toutes nos iniquités, c’est dans votre Cœur adorable que je veux déposer les effusions de mon âme affligée. J’appelle à mon secours le tendre Cœur de Marie, mon auguste protectrice et ma mère, et l’assistance de saint Louis, mon patron et le plus illustre de mes aïeux.

Ouvrez-vous, Cœur adorable, et par les mains si pures de mes puissants intercesseurs, recevez avec bonté le vœu satisfactoire que la confiance m’inspire et que je vous offre comme l’expression naïve des sentiments de mon cœur.

VŒU

Si, par un effet de la bonté infinie de Dieu, je recouvre ma liberté, ma couronne et ma puissance royale, je promets solennellement :

1. De révoquer le plus tôt possible toutes les lois qui me seront indiquées, soit par le Pape, soit par quatre évêques choisis parmi les plus vertueux de mon royaume, comme contraires à la pureté et à l’intégrité de la foi, à la discipline et à la juridiction spirituelle de la sainte Église catholique, apostolique, romaine, et notamment la Constitution civile du clergé ;

2. De rétablir sans délai tous les pasteurs légitimes et tous les bénéficiers institués par l’Église, dans les bénéfices dont ils ont été injustement dépouillés par les décrets d’une puissance incompétente, sauf à prendre les moyens canoniques pour supprimer les titres de bénéfices qui sont moins nécessaires, et pour en appliquer les biens et revenus aux besoins de l’État ;

3. De prendre, dans l’intervalle d’une année, tant auprès du Pape qu’auprès des évêques de mon royaume, toutes les mesures nécessaires pour établir, suivant les formes canoniques, une fête solennelle en l’honneur du Sacré Cœur de Jésus, laquelle sera célébrée à perpétuité dans toute la France, le premier vendredi après l’octave du Saint Sacrement, et toujours suivie d’une procession générale, en réparation des outrages et des profanations commis dans nos saints temples, pendant le temps des troubles, par les schismatiques, les hérétiques et les mauvais chrétiens ;

4. D’aller moi-même en personne, sous trois mois à compter de ma délivrance, dans l’église Notre-Dame de Paris, ou dans toute autre église principale du lieu où je me trouverai, et de prononcer, un jour de dimanche ou de fête, au pied du maître-autel, après l’offertoire de la messe, et entre les mains du célébrant, un acte solennel de consécration de ma personne, de ma famille et de mon royaume au SACRÉ CŒUR DE JÉSUS, avec promesse de donner à tous mes sujets l’exemple du culte et de la dévotion qui sont dus à ce Cœur adorable ;

5. D’ériger et de décorer à mes frais, dans l’église que je choisirai pour cela, dans le cours d’une année à compter du jour de ma délivrance, une chapelle ou un autel qui sera dédié au Sacré Cœur de Jésus, et qui servira de monument éternel de ma reconnaissance et de ma confiance sans bornes dans les mérites infinis et dans les trésors inépuisables de grâce qui sont renfermés dans ce Cœur Sacré ;

6. Enfin, de renouveler tous les ans, au lieu où je me trouverai, le jour qu’on célébrera la fête du Sacré Cœur, l’acte de consécration exprimé dans l’article quatrième, et d’assister à la procession générale qui suivra la messe de ce jour.

Je ne puis aujourd’hui prononcer qu’en secret cet engagement, mais je le signerais de mon sang s’il le fallait, et le plus beau jour de ma vie sera celui où je pourrai le publier à haute voix dans le temple.
O CŒUR ADORABLE DE MON SAUVEUR ! Que j’oublie ma main droite et que je m’oublie moi-même, si jamais j’oublie vos bienfaits et mes promesses, et cesse de vous aimer et de mettre en vous ma confiance et toute ma consolation. Ainsi soit-il.


Consécration de la France par la Reine Marie-Antoinette et Madame Élisabeth


Source : P. Victor Allet, S.J., La France et le Sacré-Cœur, 1889, réédition Editions Pays & Terroirs, 1996, pp. 280-282.

O Jésus Christ ! tous les cœurs de ce royaume, depuis le cœur de notre auguste monarque jusqu’à celui du plus pauvre de ses sujets, nous les réunissons par les désirs de la charité, pour vous les offrir tous ensemble. Oui, Cœur de Jésus, nous vous offrons notre patrie tout entière et les cœurs de tous ses enfants. O Vierge sainte ! ils sont entre vos mains ; nous vous les avons remis en nous consacrant à vous comme à notre protectrice et à notre mère. Aujourd’hui, nous vous en supplions, offrez-les au Cœur de Jésus. Présentés par vous, il les recevra, il leur pardonnera, il les bénira, il les sanctifiera, il sauvera la France tout entière et y fera revivre la sainte religion. Ainsi soit-il ! Ainsi soit-il !


Consécration de la Légion des Volontaires de l’Ouest


La Légion des Volontaires de l’Ouest était composée des anciens Zouaves Pontificaux qui défendirent S. S. Pie IX contre la Révolution. Cette consécration a été écrite par le général de Sonis, et lue par Mgr Daniel, aumônier en chef de la Légion, le 28 mai 1871 à Rennes. Source : P. Victor Allet, S.J., La France et le Sacré-Cœur, 1889, réédition Editions Pays & Terroirs, 1996, pp. 326-336.


O Jésus ! vrai fils de Dieu, notre Roi et notre frère, rassemblés tous ici, au pied de vos autels, nous venons nous donner pleinement à vous et nous consacrer à votre divin Cœur.

Vous le savez, Seigneur, nos bras se sont armés pour la défense de la plus sainte des causes, de la vôtre, Seigneur, puisque nous sommes les soldats de votre Vicaire.

Vous avez permis que nous fussions associés aux douleurs de Pie IX, et qu’après avoir partagé ses humiliations, nous fussions violemment séparés de notre Père.

Mais, Seigneur, après avoir été chassés de cette terre romaine où nous montions la garde au tombeau des saints Apôtres, vous nous prépariez d’autres devoirs et vous permettiez que les soldats du Pape devinssent les soldats de la France.

Nous avons paru sur les champs de bataille, armés pour le combat. Votre Cœur adorable, représenté sur notre drapeau, abritait nos bataillons.

Seigneur, la terre de France a bu notre sang, et vous savez si nous avons bien fait à la patrie le sacrifice de notre vie.

Beaucoup de nos frères sont morts. Vous les avez rappelés à vous parce qu’ils étaient mûrs pour le ciel.

Mais nous, nous restons et nous ignorons le sort que vous nous réservez.

Faites, mon Dieu, que la vie que vous nous avez laissée soit tout entière consacrée à votre service !

Nous portons tous sur nos poitrines l’image de votre Sacré Cœur ; faites que nos cœurs en soient l’image encore plus vraie. Rendez-nous dignes du nom de soldats chrétiens.

Faites que nous soyons soumis à nos chefs, charitables pour le prochain, sévères pour nous-mêmes, dévoués à nos devoirs et prêts à tous les sacrifices.

Faites que nous soyons purs de corps et d’âme ; qu’ardents dans le combat, nous devenions tendres et compatissants pour les blessés.

O Jésus ! dans les dangers et dans les souffrances, c’est de votre divin Cœur que nous attendons notre plus puissant secours. Il sera notre refuge lorsque tous les appuis humains nous manqueront, et notre dernier soupir sera notre dernier acte d’espérance dans sa miséricorde infinie.

Et vous, ô divine Marie ! que nous avon choisie pour notre Mère, à vous aussi nous avons rendu témoignage.

Les champs de bataille ont vu le long cortège des mères, des épouses et des sœurs en deuil, et lorsque des mains pieuses remuaient la terre qui recouvre les morts, on savait reconnaître les nôtres à votre scapulaire.

Soyez donc notre protectrice et obtenez-nous la grâce de nous tenir étroitement unis à vous dans le Sacré Cœur de Jésus, durant la vie et à l’heure de la mort, pour le temps et pour l’éternité.

Ainsi soit-il.

Source

Mise à jour le Lundi, 20 Août 2012 06:40
 

Prière à Notre Seigneur JÉSUS-CHRIST vrai Roi de France

Envoyer Imprimer PDF

 

Prière à Notre Seigneur JÉSUS-CHRIST vrai Roi de France

Seigneur Jésus-Christ, Vrai Roi de France ; Souvenez-Vous de votre peuple de prédilection ; Souvenez-Vous de la Mission que Vous lui avez confiée dans le monde ; Souvenez-Vous de l’Alliance que Vous avez scellée avec Clovis au Baptistère de Reims et confirmée par Saint Rémi et Sainte Jeanne d’Arc, puis renouvelée à chacun des Sacres de ses Rois très Chrétiens. Cette Alliance a été brisée, la France officielle a renié ses engagements envers Vous depuis qu’elle a assassiné son roi. Faites lui la grâce, Seigneur Jésus, de réparer ses erreurs et ses fautes, afin qu’elle revienne au plus tôt à sa vocation première qui est la défense de l’Église Romaine qui est Votre seule Église. Vos desseins sont impénétrables, mais nous croyons que la prière des hommes est puissante sur Votre Cœur. Soumis à Votre Sagesse et confiants en Votre Bonté, nous osons Vous supplier que la France revienne à ses origines par l’Alliance de l’Autel et du Trône restauré.

Seigneur Dieu, comme au temps de Jeanne d’Arc, Rendez à la France son Roi très Chrétien, afin que, recevant à Reims son digne sacre, il soit en toute vérité Votre Lieutenant temporel, le ministre de Vos saintes Volontés pour le bien de l’Église, de la Patrie et de l’humanité.

Nous Vous demandons cette grâce au nom de Votre Sacré-Cœur qui aime toujours les Francs, au nom de Votre Très Sainte Mère, notre Reine bien-aimée, au nom de Saint Michel, l’Ange Gardien de la France, de Sainte Jeanne d’Arc, la grande martyre de Votre Royauté en France, au nom de nos Saints protecteurs et de tous les Saints de la Maison Royale de France.
Seigneur Jésus-Christ, Donnez nous un Roi. 
Ainsi soit-il.
PRIÈRES PATRIOTIQUES

Oraison Carolingienne (tirée d'un missel du IXème siècle).

Dieu Tout-Puissant et Eternel, qui avez établi l'empire des Francs, pour être dans le monde l'instrument de Vos divines volontés, le glaive et le bouclier de Votre Sainte Eglise, nous Vous en prions, prévenez toujours et partout de Votre céleste lumière, les fils suppliants des Francs, afin qu'ils voient ce qu'il faut faire pour réaliser Votre règne en ce monde et que, pour accomplir ce qu'ils auront vu, ils soient remplis de charité, de force et de persévérance. Par Jésus-Christ Notre Seigneur. Ainsi soit-il.


Prière au Christ-Roi pour le retour du Roi Très Chrétien .

O Christ, Roi des rois et Chef Suprême des nations, souvenez-vous de votre peuple de France, votre peuple de prédilection.
Souvenez-vous de la mission que vous lui avez confiée dans le monde.
Souvenez-vous de l'alliance que vous avez scellée avec lui, au baptême de Clovis, et que vous avez renouvelée à chacun des sacres de ses Rois très-Chrétiens.
Cette alliance a été brisée : la France officielle a renié ses engagements envers vous. Faites-lui la grâce, Seigneur Jésus, de réparer ses erreurs et ses fautes, qu'elle retourne au plus tôt à sa vocation première de soldat de Dieu et de fille aînée de l'Eglise !
Vos desseins sont impénétrables, mais nous croyons que la prière des hommes est puissante sur Votre Coeur.
Soumis à Votre Sagesse et confiants en Votre Bonté, nous osons Vous demander que la France revienne à ses origines par l'alliance de l'autel et du trône restauré.
Seigneur, comme au temps de Jeanne d'Arc, rendez à la France son Roi très-Chrétien, afin que, recevant à Reims " son digne sacre ", il soit en toute vérité Votre lieutenant temporel, le ministre de Vos saintes volontés, pour le bien de l'Eglise, de la patrie et de l'humanité. Nous Vous demandons cette grâce au nom de Votre Sacré-Coeur qui aime toujours les Francs, au nom de Votre très sainte Mère, notre Reine bien-aimée, au nom de St. Michel et de tous nos saints protecteurs, au nom de tous les saints de la Maison de France.
"seigneur, sauvez le roi et exaucez nous au jour de notre prière." Ainsi soit-il.
Coeur de Jésus, Espoir de la France, Sauvez-nous.
Marie, Reine de France, intercédez pour nous.
St. Michel archange, priez pour nous.
Ste. Jeanne d'Arc, priez pour nous.
Tous les Saints Patrons de France, priez pour nous.
Tous les Saints de la Maison de France, priez pour nous.

 

Mise à jour le Samedi, 18 Août 2012 09:44
 

Litanies de Jésus-Christ Roi de France

Envoyer Imprimer PDF

Litanies de Jésus-Christ Roi de France

  • Seigneur Jésus-Christ, ayez pitié de nous.
  • Seigneur Jésus-Christ, ayez pitié de nous.
  • Père Céleste qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
  • Fils Rédempteur du monde qui êtes Dieu, écoutez-nous.
  • Esprit-Saint qui êtes Dieu, exaucez-nous.
  • Trinité Sainte qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.
  • Ô Saint-Esprit, qui avez oint la France, nouvelle Judée, ayez pitié de nous.
  • Ô Jésus, seul vrai Roi, ayez pitié de nous.
  • Ô Jésus, seul vrai Roi de l’univers, ayez pitié de nous.
  • Ô Jésus, seul vrai Roi de France, sauvez la France.
  • Ô Jésus, Roi de France, notre Seule Vérité, sauvez la France.
  • Ô Jésus, Roi de France, notre Seul Amour, sauvez la France.
  • Ô Jésus, Roi de France, notre Seule Espérance, sauvez la France.
  • Ô Jésus, Roi de France, Fils de David, qui voulez le Salut de la France, sauvez la France.
  • Ô Jésus, Roi de France, qui voulez régner sur la France, et par la France sur le monde, sauvez la France.
  • Coeur Sacré de Jésus, qui vous complaisez parmi les lys, sauvez la France.
  • Notre-Dame de l’Assomption, Reine de France, sauvez la France.
  • Sainte Marie, Reine de France, sauvez la France.
  • Mère du Christ, Roi de France, sauvez la France.
  • Lys des Lys de France, Sainte Marie, intercédez pour la France.
  • Reine de France, qui à la Salette avez pleuré sur la France infidèle, intercédez pour la France.
  • Saint Joseph, qui avez manifesté votre amour pour la France, intercédez pour la France.
  • Saint Michel, chef de la milice céleste et ange gardien de la France, intercédez pour la France.
  • Saints Anges qui, à chaque instant, servez le Christ Roi de France intercédez pour la France.
  • Sainte Anne, Aïeule du Christ Roi de France, qui avez voulu reposer en France, priez pour la France.
  • Sainte Marie-Madeleine, témoin et apôtre en Gaule du Christ Ressuscité, priez pour la France.
  • Saint Denis, protecteur des Rois de France, priez pour la France.
  • Saint Martin, Apôtre des Gaules, priez pour la France.
  • Saint Remy, Apôtre des Francs, priez pour la France.
  • Saint Remy, qui avez baptisé et sacré Clovis, Fils aîné de l’Église, priez pour la France.
  • Saint Remy, Père et Protecteur de la civilisation chrétienne, priez pour la France.
  • Sainte Clotilde, Mère de tous les Rois de France, priez pour la France.
  • Sainte Geneviève, Gardienne de Paris et de la France, priez pour la France.
  • Saint Benoît, Témoin de la donation de la France au Christ, priez pour la France.
  • Saint Charlemagne, Législateur de la France et bouclier de l’Église, priez pour la France.
  • Saint Louis, Modèle des Rois de France, priez pour la France.
  • Saint Louis, Roi très chrétien, épée du Christ Roi de France, priez pour la France.
  • Saint Louis, qui avez donné à la France la couronne du Christ Rédempteur, priez pour la France.
  • Sainte Jehanne d’Arc, Reine de France, messagère du Christ Roi de France, priez pour la France.
  • Sainte Jehanne d’Arc, qui avez donné le royaume de France au Christ, priez pour la France.
  • Sainte Jehanne d’Arc, qui avez libéré la France de tous ses ennemis, priez pour la France.
  • Saint Pie V, Sauveur de la France, priez pour la France.
  • Sainte Marguerite-Marie, Héraut du Sacré Coeur de Jésus, Roi de France, priez pour la France.
  • Coeur Sacré de Jésus, qui avez exigé que Louis XVI et Marie-Antoinette soient les martyrs expiatoires de la France infidèle au Christ Roi de France, sauvez la France.
  • Coeur Sacré de Jésus, qui avez inspiré au Cardinal Pie les plus belles pages sur votre Royauté, sauvez la France.
  • Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, Patronne de la France et missionnaire du Christ Roi de France, priez pour la France.
  • Saint Pie X, Docteur du Christ Roi de France, priez pour la France.
  • Tous les Saints de France qui avez prié pour que le Christ Roi de France règne par Son LieuTenant, priez pour la France.
  • Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur.
  • Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur.
  • Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous.
  • V. Coeur Sacré de Jésus, Roi de France,
  • R. Que votre Règne arrive.
  • V. Prions. Dieu Tout-Puissant et Éternel, qui avez voulu que Votre Divin Fils, Notre-Seigneur Jésus-Christ, soit Roi de France pour que, régnant sur la France, Il règne sur le monde, et que la Très-Sainte Vierge Marie soit Reine de France, apprenez-nous à être de fidèles et vertueux serviteurs d’un si grand Roi et d’une si grande Reine, et daignez nous pardonner, ô Père des miséricordes, nos infidélités, pour qu’enfin Votre Règne arrive. Par Notre-Seigneur Jésus-Christ, Vrai Roi de France.
  • R. Ainsi-soit-il.

 

PRIERES COMMUNES

Envoyer Imprimer PDF

PRIERES COMMUNES

 

FRANCAIS
LATIN
NOTRE PERE, qui êtes aux cieux, que votre nom soit sanctifié; que votre règne arrive; que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donnez-nous aujourd'hui notre pain de chaque jour; pardonnez-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés; et ne nous laissez pas succomber à la tentation; mais délivrez-nous du mal. Ainsi soit-il.
PATER NOSTER, qui es in caelis, sanctificéetur nomen tuum; advéniat regnum tuum; fiat voluntas tua, sicut in caelo et in terra.
Panem nostrum quotidianum da nobis hodie; et dimitte nobis débita nostra, sicut et nos dimittimus debitoribus nostris; et ne nos inducas in tentationem; sed libera nos a malo. Amen.

J
E VOUS SALUE MARIE, pleine de grâce, le Seigneur est avec vous; vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, mère de Dieu, priez pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Ainsi soit-il.

AVE MARIA
, gratia plena, dominus tecum, benedicta tu in mulieribus, et benedictus fructus ventris tui, Jesus.

Sancta Maria, mater Dei, ora pro nobis, peccatoribus, nunc et in hora mortis nostrae. Amen.

Symbole des apôtres

JE CROIS EN DIEU, le Père tout-puissant, Créateur du ciel et de la terre. 
Et en Jésus-Christ, son Fils unique, notre Seigneur, 
qui a été conçu du Saint Esprit, est né de la Vierge Marie, 
a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié, est mort, a été enseveli, 
est descendu aux enfers, le troisième jour est ressuscité des morts, 
est monté aux cieux, 
est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant, 
d'où il viendra juger les vivants et les morts. 
Je crois au Saint Esprit, 
à la sainte Eglise Catholique, 
à la communion des Saints, 
à la rémission de péchés, 
à la resurrection de la chair, 
à la vie éternelle. 
Ainsi soit-il.

CREDO
in Deum Patrem omnipoténtem,
Creatórem cæli et terræ. 
Et in Iesum Christum, 
Fílium eius únicum, 
Dóminum nostrum, 
qui concéptus est de Spíritu Sancto, 
natus ex María Vírgine, 
passus sub Póntio Piláto, 
crucifíxus, mórtuus, et sepúltus, 
descéndit ad ínfernos, tértia die resurréxit a mórtuis, ascéndit ad cælos, 
sedet ad déxteram Dei Patris omnipoténtis, 
inde ventúrus est iudicáre vivos et mórtuos. 
Credo in Spíritum Sanctum,
sanctam Ecclésiam cathólicam, 
sanctórum communiónem, 
remissiónem peccatórum, 
carnis resurrectiónem, vitam ætérnam.
Amen


GLOIRE AU PERE
, au Fils, et au Saint-Esprit, 
comme il était au commencement, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. 
Ainsi soit-il.

GLORIA
Patri, et Filio, et Spiritui Sancto, 
sicut erat in principio, et nunc, et semper, et in saecula saeculorum. 
Amen.


JE CONFESSE A DIEU
tout puissant, 
à la bienheureuse Marie toujours Vierge, 
à Saint Michel Archange, à Saint Jean-Baptiste,
aux saints Apôtres Pierre et Paul, à tous les Saints 
(et à vous mon père), 
que j'ai beaucoup péché, par pensées, par paroles et par actions. 
C'est ma faute, c'est ma faute, c'est ma très grande faute. 
C'est pourquoi je supplie la bienheureuse Marie toujours Vierge, 
Saint Michel Archange, Saint Jean-Baptiste, 
les saints Apôtres Pierre et Paul, tous les Saints
(et vous mon père), 
de prier pour moi le Seigneur notre Dieu.

CONFITEOR
Deo omnipotenti, 
beatae Mariae semper Virgini, 
beato Michaeli Archangelo, beato Joanni Baptistae, 
sanctis Apostolis Petro et Paulo, omnibus Sanctis 
(et tibi pater), 
quia peccavi nimis cogitatione, verbo et opere : 
Mea culpa, mea culpa, mea maxima culpa. 
Ideo precor beatam Mariam semper Virginem, 
beatum Michaelem Archangelum, beatum Joannem Baptistam, 
Sanctos Apostolos Petrum et Paulum, omnes Sanctos
(et te pater), 
orare pro me ad Dominum Deum nostrum. 

ANGELUS
(matin, midi et soir)

(V) L'ange du Seigneur fit l'annonce à Marie. 
(R) Et elle a conçu du Saint-Esprit. 
Je vous salue, Marie...
(V) Je suis la servante du Seigneur. 
(R) Qu'il me soit fait selon votre parole. 
Je vous salue, Marie...
(V) Et le Verbe s'est fait chair. 
(R) Et il a habité parmi nous. 
Je vous salue, Marie...
(V) Priez pour nous, sainte Mère de Dieu. 
(R) Afin que nous soyons rendu dignes des promesses de Notre-Seigneur Jésus-Christ.

Prions : 
Répandez, Seigneur, votre grâce dans nos âmes, afin qu'ayant connu par la voix de l'ange l'incarnation de Jésus-Christ votre Fils, nous arrivions par sa Passion et sa Croix à la gloire de la résurrection. 
Par le même Jésus-Christ Notre-Seigneur. 
Ainsi soit-il.

(V) Angelus Domini nuntiavit Mariae ; 
(R) Et concepit de Spiritu Sancto. 
Ave Maria... 
(V) Ecce ancilla Domini ; 
(R) Fiat mihi secundum verbum tuum. 
Ave Maria ...
(V) Et Verbum caro factum est ; 
(R) Et habitavit in nobis. 
Ave Maria ...
(V) Ora pro nobis, sancta Dei Genitrix. 
(R) Ut digni efficiamur promissionibus Christ.

Oremus :
Gratiam tuam quaesumus, Domine, mentibus nostris infunde, ut qui, Angelo nuntiante, Christi Filii tui incarnationem cognovimus, per Passionem ejus et Crucem, ad resurrectionis gloriam perducamur. 
Per eumdem Christum Dominum nostrum. 
Amen. 


PRIERE AU SAINT ESPRIT
(avant une étude)

Venez Esprit-Saint, remplissez les coeurs de vos fidèles, et allumez en eux le feu de votre amour. 
(V) Envoyez votre Esprit, Seigneur, et il se fera une création nouvelle. 
(R) Et vous renouvellerez la face de la terre.

Prions 
O Dieu, qui avez instruit les coeurs de vos fidèles par la lumière du Saint-Esprit, donnez-nous, par ce même Esprit, de comprendre et d'aimer ce qui est bien, et de jouir sans cesse de ses divines consolations. 
Par Jésus-Christ Notre Seigneur. 
Ainsi soit-il.

Veni Sancte Spiritus, reple tuorum corda fidelium, et tui amoris in eis ignem accende. 
(V) Emitte Spiritum tuum et creabuntur. 
(R) Et renovabis faciem terrae.

Oremus 
Deus, qui corda fidelium Sancti Spiritus illustratione docuisti, da nobis, in eodem Spiritu recta sapere, et de ejus semper consolatione gaudere. 
Per Christum Dominum nostrum. 
Amen.


ACTES


Acte de Foi

Mon Dieu, je crois fermement toutes les vérités que vous nous avez révélé, et que vous nous enseignez par votre Eglise, parce que vous ne pouvez ni vous tromper, ni nous tromper.

Acte d'Espérance
Mon Dieu, j'espère avec une ferme confiance que vous me donnerez, par les mérites de Jésus-Christ, votre grâce en ce monde et, si j'observe vos commandements, le bonheur éternel dans l'autre, parce que vous l'avez promis, et que vous êtes fidèle dans vos promesses.

Acte de Charité
Mon Dieu, je vous aime de tout mon coeur, et par-dessus toute chose, parce que vous êtes infiniment bon, et j'aime mon prochain comme moi-même pour l'amour de vous.

Acte de Contrition
Mon Dieu, j'ai un très grand regret de vous avoir offensé, parce que vous êtes infiniment bon, infiniment aimable, et que le péché vous déplait. Je prend la ferme résolution, avec le secours de votre sainte grâce, de ne plus vous offenser et de faire pénitence.


Bénédicités

Que la main de Jésus-Christ nous bénisse, nous et la nourriture que nous allons prendre. Ainsi soit-il. 
Bénissez-nous, Seigneur, bénissez ce repas, ceux qui l'ont préparé, et procurez du pain à ceux qui n'en ont pas. Ainsi soit-il.
Bénissez ce repas, Seigneur, et faites-nous la grâce d'en user pour Votre plus grande gloire et notre salut. Ainsi soit-il.


Mystères du Saint Rosaire


I Mystères Joyeux (lundi et jeudi)
1. L'Annonciation. L'humilité.
2. La Visitation. L'amour du prochain.
3. La Naissance de Jésus. Le détachement des richesses.
4. Le Présentation de Jésus au temple. L'obéissance et la pureté.
5. Jésus est retrouvé au temple. La recherche de Jésus en toute chose.

II Mystères douloureux (mardi et vendredi)
1. L'Agonie de notre Seigneur. La contrition de nos péchés.
2. La Flagellation. La mortification des sens.
3. Le Couronnement d'épines. La mortification de l'esprit et du coeur.
4. Le Portement de la Croix. La patience et la résignation dans les épreuves.
5. Le Crucifiement. L'amour de Dieu et le salut des âmes.

III Mystères glorieux (mercredi, samedi, et dimanche)
1. La Résurrection. La foi et la conversion.
2. L'Ascension. L'espérance et le désir du ciel.
3. La Pentecôte. La charité et le zèle apostolique.
4. L'Assomption de la très sainte Vierge. La dévotion à Marie et la grâce d'une bonne mort. 
5. Le Couronnement de la très sainte Vierge. La perséverance finale et la confiance en Marie.

 

Mise à jour le Samedi, 18 Août 2012 09:39
 

Acte de Consécration de la France

Envoyer Imprimer PDF
ACTE de CONSÉCRATION
de la
.
FRANCE AU SACRÉ-CŒUR
Pour demander l'avènement du Règne du Sacré-Cœur
Au nom du Sacré-Coeur de Jésus et par l'intercession de Marie, Vierge Immaculée, très humblement prosternés devant Votre Majesté, ô Dieu Tout-Puissant, nous Vous supplions de bien vouloir envoyer Saint Michel pour qu'il nous secoure dans notre détresse.
Daignez Vous souvenir, Seigneur, que dans les circonstances douloureuses de notre histoire, Vous en avez fait l'instrument de vos miséricordes à notre égard. Nous ne saurions l'oublier. C'est pourquoi nous Vous conjurons de conserver à notre patrie, coupable mais si malheureuse, la protection dont Vous l'avez jadis entourée par le ministère de cet Archange vainqueur.
C'est à vous que nous avons recours, ô Marie Immaculée, notre douce Médiatrice, qui êtes la Reine du Ciel et de la terre. Nous vous en supplions très humblement, daignez encore intercéder pour nous. Demandez à Dieu qu'Il envoie Saint Michel et ses Anges pour écarter tous les obstacles qui s'opposent au règne du Sacré-Coeur dans nos âmes, dans nos familles et dans la France entière.
Et vous, ô Saint Michel, prince des milices célestes, venez à nous. Nous vous appelons de tous nos vœux ! Vous êtes l'Ange gardien de l'Église et de la France, c'est vous qui avez inspiré et soutenu Jeanne d'Arc dans sa mission libératrice. Venez encore à notre secours et sauvez-nous ! Dieu vous a confié les âmes qui, rachetées par le Sauveur, doivent être admises au bonheur du Ciel. Accomplissez donc sur nous la mission sublime dont le Seigneur vous a chargé. Nous plaçons tous nos intérêts spirituels, nos âmes, nos familles, nos paroisses, la France entière, sous votre puissante protection. Nous en avons la ferme espérance, vous ne laisserez pas mourir le peuple qui vous a été confié !
Combattez avec nous contre l'enfer déchaîné, et par la vertu divine dont vous êtes revêtu, après avoir donné la victoire à l'Église ici-bas, conduisez nos âmes à l'éternelle Patrie.
Amen !
Composée par Martin Drexler (1902), cette prière a reçu l’imprimatur du Cardinal Richard, Archevêque de Paris. La Sainte Vierge avait déclaré au voyant, qu'avec les prières de Léon XIII après la messe, ces supplications obtiendraient le triomphe de l'Église et le salut de la France. "Je suis toute miséricorde, lui dit-elle. Je veux sauver la France, mais il faut prier Saint Michel. Si on ne le prie pas, il n'interviendra pas."

Acte de consécration à réciter le jour de l’engagement 
et à renouveler une foi par an, si possible, le jour de la fête du Sacré-Cœur

(Vendredi de l’octave de la Fête-Dieu, 3e vendredi après la solennité de la Pentecôte : V 15 juin en 2012)
Prier également : les litanies du Sacré-Coeur

Martin DREXLER eut plusieurs visions du Sacré-Coeur de Jésus et de la Sainte Vierge aussi. La Très Sainte Vierge lui révéla que cette prière ainsi que la prière à Saint Michel composée par Léon XIII, appelée le Petit Exorcisme, et récitée chaque jour après la messe avaient pour effet d’atténuer les châtiments qui nous menacent.

————————————

Pour aller plus loin...

————————————

Qui fut Martin DREXLER?

Martin DREXLER, que certains appellent Martin TOURNEUR, est mort en octobre 1902. Il fut le protégé du Chanoine de BONNIOT qui l’avait fait employer comme sacristain à Notre-Dame de Paris. Il eut plusieurs visions du Sacré-Coeur, de la Sainte Vierge et de Saint Michel.

Prévenu qu’une révélation allait lui être faite, il s’agenouillait, chez lui, devant une statue de Notre-Dame-des-Victoires et entendait la voix de la Mère de Dieu. Il eut aussi des révélations dans l’église Saint-Denis de la Chapelle, où pria Jeanne d’Arc.

Avant 1901, Martin avait annoncé que la France serait durement châtiée et que Paris serait détruite. Il avait vu une révolution, des autels ensanglantés.
Mais, en 1902, il lui fut permis d’apprendre que la majeure partie de la capitale serait préservée :1) Montmartre, à cause du Sacré-Cœur ; 2) le quartier de la rue du Bac, où Sainte Catherine Labouré vit la Sainte Vierge et reçut la médaille miraculeuse ; 3) le quartier de la Chapelle, à cause de Sainte Jeanne d’Arc ; 4) ceux de Notre-Dame des Victoires, de Notre-Dame de Paris, etc.

En janvier 1902, la Sainte Vierge indiqua trois dates : 16 février, 24 mai, 8 septembre, mais sans préciser les années, ni ce qui se passerait ces jours-là.

Martin prédit l’expulsion des congrégations et la fermeture des églises. “Alors,dit-il, Saint Michel interviendra pour châtier tous les ennemis de Dieu“.

Il a prévu l’anarchie, le renversement de la République impie, l’avènement d’un personnage providentiel qui, devenu Chef de l’État, aura pour mission de relever la France de ses ruines et de la consacrer officiellement au Sacré-Coeur de Jésus.

Il donna une précision : « Ce personnage sera amené par la Sainte Vierge et par Saint Michel qui, aux yeux de quelques fidèles privilégiés, apparaîtront visiblement à ses côtés. Ce sera le Roi du Sacré-Coeur ».

La récitation des prières au Sacré-Cœur, à Marie Immaculée et à Saint Michel doivent hâter son avènement. Le couronnement aura lieu à Notre-Dame de Paris : « La Fleur de Lis reprendra possession du trône de France ».

Au cours de ses visions, Martin a toujours vu Saint Michel placé près du Roi du Sacré-Coeur pour le protéger. Il avait aussi prophétisé cela :

« On réorganisera l’armée, puis il y aura une guerre étrangère. Les Prussiens reviendront en France. Mais on mettra Saint Michel à la tête de l’armée et tous les ennemis seront vaincus. On reprendra l’Alsace, la Lorraine et le territoire bordant le Rhin ».

S’agit-il de la guerre de 1914-1918 après laquelle la France a repris l’Alsace-Lorraine et occupé, pendant quelques années, une partie du territoire bordant le Rhin ? On pourrait le croire si Martin DREXLER n’avait pas précisé ceci : «On mettra Saint Michel à la tête de l’armée ».

Cela n’a pas encore eu lieu, et surtout, il avait ajouté : « Le couronnement du Roi du Sacré-Coeur à Notre-Dame aura lieu après cette guerre ».

Il est donc vraisemblable que la France devra subir un autre conflit, annoncé par diverses prophéties, au cours duquel la situation sera si grave que notre pays invoquera le secours du Ciel, l’obtiendra et recouvrera, dit-on, les frontières de l’empire de Charlemagne, notamment « le territoire bordant le Rhin ».

Les prédictions de Martin DREXLER sont à rapprocher de celles de Catherine EMMERICH annonçant aussi que le salut viendra par Saint Michel : « J’eus la vision d’une immense bataille… On voyait de grandes villes dans le lointain. Je vis Saint Michel descendre avec une nombreuse troupe d’anges et séparer les combattants. Mais cela n’arrivera que quand tout semblera perdu. Un chef invoquera Saint Michel et alors la victoire descendra ».

Martin DREXLER distribua un grand nombre de feuillets de la « Supplication pour demander l’avènement du Règne du Sacré-Cœur ». Composée par lui-même, cette prière de supplication obtint l’imprimatur du Cardinal Richard, Archevêque de Paris, et fut publiée avec l’approbation du vénéré prélat.

La Sainte Vierge avait déclaré au voyant, que ces supplications obtiendraient le triomphe de l’Église et le salut de la France.

Pour aller plus loin sur le sujet : “Le monde de demain vu par les prophètes” de Albert MARTY, aux Nouvelles Editions Latines, Paris, 1962, dont sont tirés les éléments de cet article.

Catholiques de France et catholiques francophones, il est temps. Supplions, invoquons la consécration de la France au Sacré-Coeur de Jésus afin que Son règne arrive, par l’intercession de sa Très Sainte Mère et par l’aide des armées célestes commandées par Saint Michel Archange. Vous pouvez le faire maintenant. Nous pouvons le faire chez nous, chaque jour, individuellement, en famille, en groupe et dans les églises. Priez! Prions! Demandons l’avènement du règne du Sacré-Coeur par la France et pour la gloire de Dieu et le salut du monde. Pour Dieu, pour la France et pour le Roi.

http://levraicombat.wordpress.com/2014/02/04/priere-pour-la-consecration-de-la-france-au-sacre-coeur-de-jesus/

Source sur la Charte de Fontevraud : https://chartedefontevraultprovidentialisme.wordpress.com/2014/02/04/martin-drexler-priere-pour-la-consecration-de-la-france-au-sacre-coeur-de-jesus-1902-afin-quadvienne-le-roi-du-sacre-coeur/

 

Mise à jour le Samedi, 24 Juin 2017 16:01
 



Agenda-VN-Missa

Inscrivez-vous sur Missa.fr pour suivre l'actualité du Voeu et recevoir la liste de diffusion. N'oubliez pas de cocher la case VN appropriée dans votre profil.

Consultez les évènements de l'Agenda Militant en Ile-de-France ICI.